Les raisons du chômage

De Willforge
Aller à : navigation, rechercher

But informel de ce texte[modifier]

Il s'agit de 
  • définir le chômage
  • décrire la montée du chômage depuis 1970.
  • analyser les causes du chômage dans la société française actuelle.

But formalisé de ce texte[modifier]

Sera rédigé par la suite à partir du but informel

Texte[modifier]

Définitions du chômage[modifier]

chômage structurel[modifier]

chômage conjoncturel[modifier]

Rappel des causes du chômage selon John Maynard Keynes[modifier]

Le progrès[modifier]

Les gains de productivité[remarque 1] dus aux progrès des technologies et des processus entraînent un besoin décroissant en opérateurs humains.
Les besoins vitaux (production de nourriture, construction de logements, etc) sont donc assurés par un nombre décroissant de personnes.
On peut observer cependant l'apparition de nouveaux domaines d'emploi et le développement des services. La question se pose de la pérennité de ces emplois, non vitaux pour l'humain, en cas de crise, et donc dont le recours peut être diminué, voire supprimé.
Ces gains n'ont donc pas été répercutés par l'abaissement adéquat du temps de travail permettant une répartition équilibrée de l'emploi. Les nouveaux emplois créés ne sont pas assez résistants à la crise pour assurer un emploi pérenne à tout le monde.
Cf [1]

La mondialisation[modifier]

La mondialisation, c'est à dire l'ensemble des mécanismes économiques internationaux actuels, entraîne la délocalisation progressive de nombreux pans de l'économie des pays touchés sans rééquilibrage des activités.
Cf [1].

Autres[modifier]

  • L'exclusion de catégories de personnes considérés comme mal productifs, comme par exemple les handicapés, jeunes sans expérience professionnelle, personnes catégorisées comme seniors, chômeurs de longue durée.
  • La préférence donnée aux heures supplémentaires et aux stages sur l'embauche.
  • La flexibilité de besoin en main d’œuvre par l’intérim, le CDD, l'auto-entrepreneuriat, reportant la variabilité des périodes de travail sur une partie de la population, et entrainant la précarité de celle-ci.
  • La variabilité importante de l'économie et des secteurs porteurs, caractérisée par l'apparition rapide de nouveaux domaines et l'obsolescence rapide d'autres domaines, et qui fait qu'une proportion d'humains ne peuvent pas suivre, soit parce que l'instabilité est trop forte, l'exigence de formation est trop importante et trop urgente, ou parce que l'humain est psychologiquement épuisé.
  • La concentration des moyens de vente et de production.

Cette concentration prend la forme d'entreprises nationales et multinationales, qui accaparent des secteurs au détriment des petites structures locales existantes, et optimisent la production, la vente et la livraison.
Exemples :
Vente par Internet -> diminution du commerce local.
Grande distribution -> diminution du nombre d'épiceries, de boulangeries, de quincailleries, etc.
Restructuration et recentralisation des administrations (pôles informatiques, moyens de traitement).

Les passages à souligner
Les remarques
  1. alors pourquoi ne baisse-t-on pas le temps de travail ?
Les passages à commenter
Les passages à questionner
Les passages à prouver
Les passages à réfuter
Les promesses à vérifier
Les passages à référencer
Les notes et références
  1. 1,0 et 1,1 http://phylog.perso.neuf.fr/chocaus.htm

La bibliographie[modifier]


le canevas de cette page a été crée par {{subst:page de texte}}


Récupérée de « http://51.75.143.86/wikiwil/index.php?title=Les_raisons_du_chômage&oldid=8895 »